Charlevoix – Parc national des Grands Jardins

Allô tout le monde! Cette semaine, je suis partie dans le Charlevoix pour visiter les parcs nationaux des Grands Jardins et des Hautes Gorges de la rivière Malbaie, le fjord de la rivière Saguenay et peut-être apercevoir des baleines. Finalement, le programme a été différent. Je vous expliquerai pourquoi.

Charlevoix

La région du Charlevoix se situe à l’Est de Québec. Elle s’étend jusqu’à la rivière Saguenay. La région doit son nom au Père jésuite François-Xavier de Charlevoix, le premier historien de la Nouvelle-France. Le Charlevoix est une région touristique depuis les années 1800, même le président étasunien Howard Taft avait une résidence estivale sur les bords du fleuve. Cependant, comme pour la Gaspésie la saison touristique est très courte. De nombreux établissements (hôtel, gîte, restaurant, musée) ferment dès la fin du mois d’août. Si vous souhaitez visiter ces régions et profiter pleinement de tout, il faudra vous mêler à la foule.

Le relief de la région est dû à des événements exceptionnels. Tout d’abord, il y a 400 millions d’années la chute d’une météorite. Elle a formé un cratère de 54 km de diamètre, son centre est situé à Les Eboulements. Ensuite, la région a été envahi par la glace durant les dernières périodes glacières. Cela donne une chaîne de montagne circulaires de monts de faibles hauteurs (au maximum 1000m) car ils ont été usé par les glaciers. De nombreux peintres ont peint les beaux paysages du Charlevoix. La ville Baie Saint Paul est aujourd’hui un lieu avec de nombreuses galeries d’art et manifestations.

Parc national des Grands Jardins

Le parc national des Grands Jardins est situé sur la route 381 qui va de Baie Saint Paul à La Baie au bord de la rivière Saguenay. C’est une très belle route qui passe dans la forêt et les montagnes. La route a des pentes importantes, ça monte jusqu’à 19%. C’est assez impressionnant car il y en a beaucoup. Cela n’est pas commun chez nous. La route traverse une partie du parc puis le longe.

Baie Saint Paul

Je suis arrivée dans le parc le lundi 01/10/2018. Comme d’habitude, j’ai pris une entrée au parc et un emplacement de camping. Vous connaissez la routine, montage de tente, installation matelas et duvet. Comme il n’était que 16h, je suis donc partie me promener à la recherche de castors. Je suis allée faire le tour des petits lac qui se trouvent au centre du parc : Saint Anne, Bois Vert, Petit Bois Vert et Rat Musqué. Eh ben vous savez quoi, je n’ai pas vu un seul castor, ni même une maison. Ces petites balades étaient quand même très jolies. Il y avait de nombreux arbres morts car le parc a subit des incendies assez importants dans les 30 dernières années. La végétation repousse doucement mais les arbres ne sont pas encore revenus. En revenant au camping, j’ai vu un ours noir !! Bon malheureusement comme le caribou, il a eu peur de la voiture et il s’est enfuit avant que je le prenne en photo.

Le lendemain matin, je suis partie faire la randonnée du Lac des Cygnes, en faisant la boucle par le mont Pioui. Il faisait beau (enfin au début) !! Le chemin passe dans la forêt puis sur les crêtes. Dans la forêt, j’ai eu la chance de voir l’emblème du parc, le tetras canadien. C’est une oiseau, qui ressemble à une perdrix. Comme de nombreux oiseaux, il a un dimorphisme sexuel, c’est-à-dire que le mâle et la femelle ne se ressemblent pas.

Sur les crêtes, il y a vraiment des vues magnifiques. A certain endroit, on peut voir à 360°. Je vous laisse profiter. Au fond sur la dernière photo, vous pouvez voir le Saint Laurent.

La suite de la randonnée fut moins à mon goût. Malheureusement comme aux Etats-Unis, j’ai trouvé dans cette randonnée et celle du lendemain des chemins pas naturels. C’est-à-dire qu’ils ont été aménagés avec des marches en pierre ou en bois, que le sentier a été élargi et recouvert de gravier. Pour monter en haut du mont du Lac des Cygnes, il faut donc emprunter un escalier. Je peux vous dire que ce n’est pas l’escalier du paradis. Après 3h de randonnée, on n’a pas envie de monter les 200 marches qui mènent au sommet. Alors pourquoi le Lac des Cygnes me direz-vous. Il y aurait plusieurs théories, soit à cause de sa forme (je vous laisse juger), soit que les cygnes viennent y nicher. Cette randonnée m’a aussi permis de profiter des magnifiques couleurs d’automne du Québec, avec ses beaux arbres rouges.

 

Bon vent !!

Un commentaire sur « Charlevoix – Parc national des Grands Jardins »

  1. Tu pars vraiment à la bonne saison pour voir l’automne dans ses plus belles couleurs. Cela donne vraiment de très beaux paysages. Pour le cygne, écoutes on va plutôt partir sur l’hypothèse du nichage parce qu’on n’a pas du tout réussi à voir la forme d’un cygne Juju et moi XD

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s