Sherbrooke #2

Bon matin! Aujourd’hui dernier article sur le Québec. Ne soyez pas triste, d’autre pays et régions s’en viennent. On va finir notre périple par mon point de chute toutes les  fins de semaine, la ville de Sherbrooke. On va aussi parler du super groupe qui m’a accueilli et des tops coloc qui m’ont supporté pendant trois semaines.

Sherbrooke est une ville de taille moyenne. Elle est située au confluent de deux rivières Magog et Saint-François. Elle est la « préfecture » de la région de l’Estrie ou Canton de l’Est. C’est une importante ville étudiante avec environ 10% d’étudiants sur la population totale.

Sherbrooke est une ville vallonnée. Il y a en réalité quatre rivières dans Sherbrooke : Magog, Saint-François, Massawippi et la rivière aux saumons. Il y a deux lacs principaux : le lac des Nations et le lac Magog. Il y a aussi de nombreuses collines comme le Mont Bellevue. C’est une ville très verte avec de nombreux parcs.

La ville est peuplée depuis très longtemps, environ 8000 ans. Au début, c’était principalement un campement saisonnier. Vers l’an 1000, les amérindiens se sont sédentarisés dans la région. Deux peuples se disputaient la ville : les Abénaquis et les Mohawk. Les Abénaquis étaient les principaux résidents. Ils avaient nommé l’endroit Nékitotegwak qui signifie « aux grandes fourches ». Dans la ville, on trouve des fresques murales qui racontent l’histoire de la ville depuis la colonisation. J’en ai vu la plupart. Franchement, je ne connaissais aucune des personnalités qui étaient dessinées dessus. J’ai trouvé un peu dommage que elles ne parlent pas plus des peuples amérindiens. Il y en avait une qui en parlait et une autre qui faisait un peu référence à leur culture et aux animaux présents dans la région.

Il y a aussi quelques jolis bâtiments, comme la mairie ou la cathédrale Saint-Michel. En automne, les arbres de toute la ville mettent leur manteau orange et rouge, dont ceux au bout de la rue. Sherbrooke est aussi une ville militaire. On y trouve quatre contingents dont les fusiliers de Sherbrooke, qui ont un slogan bien connu des gens du Sud de la France.

 

Pour finir avec cet épisode québécois, je tiens à remercier toute la gang qui m’a gentiment intégré dans leur groupe pendant ces trois semaines. Donc merci à Anik, Coco, Cloé, Alex, Raph et Tommy. Un merci tout particulier à Guigui et son duvet sans lequel je serai morte de froid. Et enfin, un grand merci aux trois supers colocs David, Pierre et Thomas, pour m’avoir hébergé et supporté plus que prévu et toujours avec le sourire. Ce séjour fût riche en aventures et en belles rencontres.

Bon vent, à bientôt pour de nouvelles aventures dans un autre pays!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s