Polynésie française – Mois 1

Iaorana (bonjour) tout le monde! Me voici bien arrivée à ma destination finale (pas la dernière bien sûr!) depuis le début du mois de novembre. J’ai préféré attendre un peu avant de rédiger un article car je ne savais pas trop comment vous faire part de mon ressenti sans faire dans le cliché ou la redite. Donc aujourd’hui pas vraiment de thème, juste ma vie à Tahiti depuis un mois.

Géographie

Déjà on va rappeler où se trouve la Polynésie française. Par abus de langage, on dit souvent la Polynésie tout court mais quelqu’un m’a dit que la Polynésie c’était tout un ensemble. Cela s’étend de Hawaii, à la Nouvelle-Zélande, aux Iles de Pâques, aux Samoa et à la Polynésie française (PF). Vous savez donc maintenant la localisation grossière de Tahiti. Mais la PF, c’est vraiment grand. Je ne pensais pas que c’était aussi étendu.

P1110492

A l’auberge, il y avait cette carte de la PF avec la carte de l’Europe en transparence. Comme vous pouvez le voir, cela s’étend de la France jusqu’à la Grèce et même la Norvège. Sur la carte, Tahiti se trouve vers Poitiers. Elle fait partie de l’archipel de la Société et plus exactement des Iles du Vent. C’est une île volcanique, comme la plupart des îles de cet archipel. Il existe quatre autres archipels : Les Autrales (îles volcaniques), Les Tuamotu (atolls), les Gambier (un mixte) et les Marquises (volcanique). Mon objectif est de visiter tous les archipels car ils sont vraiment différents les uns des autres d’un point de vue paysage et également culturel. Je vous raconterai cela.

Papeete

Quand je suis arrivée en PF, j’ai habité pendant deux semaines dans une auberge de jeunesse dans le centre ville de Papeete. J’y ai rencontré des personnes sympathiques, principalement des métropolitains qui venaient s’installer ici. Grâce aux personnes que j’ai rencontré, j’ai pu trouvé facilement un travail dans le bâtiment. Exactement la même chose que je faisais quand j’étais sur Lyon. J’ai aussi pu réglé mes « problèmes » administratifs : téléphone, sécu, pôle emploi… J’ai aussi visité la ville. C’est la capitale de la Polynésie française. On y trouve la présidence, la grande majorité de l’administration, l’assemblée, le tribunal de grande instance, etc. Je n’ai pas pu bien visiter les bâtiments de la présidence et de l’assemblée, parce que bien sûr j’ai choisi d’aller y faire un tour un dimanche férié!! Ceux sont les seuls bâtiments dignes d’intérêt d’un point de vue architectural.

Ce n’est pas tout à fait vrai. Il y a aussi la cathédrale! Comme vous allez le voir en-dessous, en France on appellerait plutôt ça une église mais ici c’est la cathédrale. C’est le point de repère facile et que tout le monde cite. C’est une vieille cathédrale par rapport l’importation de la religion chrétienne en PF. Elle a été inauguré en 1875. Les trois cloches de cette cathédrale ont été béni juste avant son inauguration. Est ce pour cela qu’elle a survécu si longtemps à toutes les catastrophes naturelles et humaines? Le mystère reste entier, mais il nous permet d’admirer l’un des derniers bâtiments historiques de la PF. Lors de ces événements (raz-de-marée, bombardements, cyclones), elle est l’un des seuls bâtiments a être resté quasiment intacte. Elle a servi de refuge de nombreuses fois. A côté, vous voyez une photo de la mairie. Un style purement colonial, qui a un peu moins de 100 ans.

Dans tout ça, je ne vous ai même pas dit ce que veut dire Papeete. C’est un nom tahitien. Il se décompose en deux parties pape qui veut dire eau et ete qui veut dire panier. En gros, cela signifie la corbeille d’eau. Tout le monde n’est pas d’accord sur cette « traduction/explication ». Pour ma part, je trouve que cela plutôt fidèle car il y a de nombreux ruisseaux qui arrivent dans la ville et lorsqu’il pleut beaucoup (comme en ce moment), elle est sujette aux inondations.

Moorea

Vous ne pouvez pas venir à Tahiti sans aller faire un tour chez sa petite soeur, l’île de Moorea. A prononcer à la française, en prononçant bien toutes les lettres, en roulant un peu le R et en mettant un accent aigu sur E. C’est bon vous êtes au point! Contrairement à Tahiti, il y a un lagon qui fait quasiment tout le tour de l’île. On va dire qu’elle ressemble plus que Tahiti au premier paysage de carte postale qui vous vient en tête quand vous pensez à ici. J’ai fait le tour de l’île en vélo dans la journée. 62km en un jour c’est dur en fait et on ne peut pas trop profiter. La prochaine fois, j’irai deux jours et je vous rédigerai un article dédié. Je vous mets ici deux trois photos que j’ai pris du lagon.

Demi-tour de Tahiti

Dans cette partie, je vais juste vous citer ce que j’ai fait sans entrer dans le détail. Je ferai des articles dédiés pour les endroits que j’ai trouvé vraiment intéressant.

Durant ce mois, j’ai aussi fait la moitié du tour de l’île de Tahiti. Je me suis promenée sur la côte Ouest de l’île et de la presqu’île (Tahiti Iti). Je suis allée tout au bout de la route, sur le célèbre spot de surf de Teahupo’o, où l’une des manches de la coupe du monde s’y déroule tous les ans en août. Teahupo’o signifie « mur de crâne ». Je vous raconterai cette histoire une prochaine fois. Il n’y avait pas grand chose à voir, ni à faire. On m’a dit par la suite que toutes les installations pour la coupe du monde étaient éphémères.

C’est une plage de sable noir car il n’y a pas de lagon à cet endroit. Quel est le rapport vous dites-vous? Comme moi, vous allez certainement apprendre quelle que chose. Comme je vous l’ai dit précédemment Tahiti est une île volcanique, les roches volcaniques sont noires donc naturellement les plages sont noires. Mais certaines sont blanches et elles sont aussi naturelles (pas comme en France!). Le sable blanc provient de la dégradation des coraux morts et du sable rejeté par certains poissons lorsqu’ils croquent accidentellement un bout de corail. Tout les grains de sable blanc sont donc des bouts de corail. Ne vous inquiétez pas, ici je vous parle de coraux morts naturellement dans le cycle de leur vie, pas ceux qui ont péri à cause du réchauffement climatique.

Ensuite, je suis allée faire un tour au jardin botanique. Au même endroit se trouve le musée Paul Gauguin, qui est actuellement en rénovation car ils avaient de gros problèmes pour la conservation des toiles. On ne va pas se mentir tableau et climat tropical, c’est difficile à concilier. J’ai visité une petite partie du jardin botanique (qui aura son article quand j’aurai visité le reste). C’était très intéressant, j’ai appris plein de choses sur les espèces locales et sur les espèces tropicales en général. J’ai été vraiment étonné du nombre de palmier différents qui existent et des formes totalement différentes qu’ils ont.

Vous connaissez tous le ficus caoutchouc, vous savez celui tout mignon que vous avez dans votre salon, qui dépollue l’atmosphère. Si vous le laissez dans la nature, dans un climat qu’il apprécie et bien il devient ça! Un bel arbre d’une quinzaine de mètre.

P1110515

Si mes archi et mon acousticien préférés passent par là, donnez moi des nouvelles de votre plante dépolluante et surtout de vous.

Il y a bien sûr dans ce jardin des dizaines de fleurs en tout genre. Il y en a tellement ici que j’ai un peu du mal à m’y retrouver. C’est en cours, j’ai même acheté un livre exprès. Je vous ferai un article dédié pour les fleurs car en plus d’être très belles, elles ont plein de propriétés pour notre bien-être. En fait, la plupart des plantes qui poussent ici peuvent être utilisées pour se soigner. C’est génial. On en reparle.

Pour finir, on va parler de plongée, baignade dans les lagons de Tahiti. Malheureusement, je n’aurai pas de photo à vous montrer car je n’ai pas de moyen de prendre des photos sous l’eau. C’est à réfléchir. J’ai pris contact avec l’une des associations qui m’intéresse et j’ai passé plusieurs jours avec eux sur leurs missions d’éducation. C’était très intéressant et j’ai pu voir ce qui était enseigné. C’est le top de faire classe à PK18, l’une des plus belles plages de Tahiti. Grâce à l’association, j’ai rencontré des polynésiens et je suis allée nager avec eux dans le lagon à Punaauia. C’était juste fantastique!! On a vu un banc de 200 poissons tout jaune avec des fines rayures noires, des coussins de requin, des tritons, des coquillages 7 pointes, des centaines de poissons différents aux milliers de couleur et pour finir en beauté au niveau de la barrière de corail 4 tortues vertes. 3h de pur bonheur! Je suis aussi entrain de passer mon niveau 1 de plongée en bouteille. Pareil des dizaines de poissons de plein d’espèces différentes et des massifs coralliens immenses, on dirait des montagnes sous-marines. Je n’ai pas encore vu de requins, je vous raconterai mon impression quand cela sera fait.

 

Moi qui pensait que je n’avais pas grand chose à vous dire, pour aujourd’hui ça suffira. Bon vent!

Un commentaire sur « Polynésie française – Mois 1 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s