Marlborough Sounds – Golden Bay

Kia Ora tout le monde! Cela fait vraiment long moment que je ne suis pas revenue par ici. On se retrouve pour parler de mon voyage en Aotearoa/Nouvelle-Zélande. Les deux langues officielles de ce pays sont le Maori et l’anglais, j’essayerai de vous mettre les noms dans les deux langues quand ils existent. Vous aurez le droit à une petite série d’article pour vous parler de mon tour de l’île du Sud.  Nous avons choisi de visiter seulement l’île du Sud car en trois semaines nous n’aurions pas eu le temps de profiter de tout. Aujourd’hui, on va parler du Nord de l’île du Sud, soit le début de mon voyage.

Premier matin du voyage

Concrètement, ce paragraphe c’est juste pour vous embêter un peu. La première nuit, nous avons fait du camping vers Blenheim. C’est un endroit connu pour ces vignobles. Cela ressemble beaucoup à la Napa Valley avec des collines sèches et des vignes à perte de vue. Nous avons dormi dans un camping au bord de l’eau où il n’y avait quasiment personne. Après une nuit venteuse, voilà la récompense de 6h matin. Juste pour nos yeux, pas un bruit sauf la nature, un magnifique lever de soleil. Du pur bonheur!

Première photo prise dans la tente! Les autres sur la plage à 30m de la tente.

Marlborough Sounds

Pour le deuxième jour de voyage, nous avons choisi de nous promener dans les Sounds. Ceux sont des bras de mer qui rentrent profondément dans les terres donnant l’impression d’une myriade d’îles. Selon la mythologie Maori, les Sounds sont les parties émergées des wakas (pirogue de guerre) coulées de Aoraki, qui était l’un des fils de Papatuanuku et de Rakinui, respectivement la Terre Mère et le Ciel Père.

Cette région a toujours été connu pour être un bon refuge lors du mauvais temps en mer et un endroit où trouver à manger facilement. Les Maori étaient les premiers à les utiliser. Le capitaine Cook a pu sauvé son équipage du scorbut grâce à une plante de cette région riche en vitamine C. Dans les années 1800, la région est principalement connu comme une base importante pour la chasse à la baleine.

Dans les années 1960, la région change d’orientation et de nombreuses fermes d’aquaculture s’implante, principalement pour le saumon et les moules. Super pour manger du poisson et des fruits de mer frais, non non non… Déjà, il faut trouver une ville dans les Sounds, après il faut trouver un restaurant dans cette ville et bien clairement nous n’avons jamais réussi la seconde étape. Que ce soit dans les Sounds ou dans la Golden Bay après, malgré l’industrie marine, c’est vraiment la galère pour trouver un restaurant où vous pouvez manger des fruits de mer ou du poisson local.

Abel Tasman

Après notre périple dans les Sounds, nous sommes allés dans le parc national d’Abel Tasman, dans la région de la Golden Bay. Le parc tire son nom de l’explorateur néerlandais qui a découvert la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande entre autres (la zélande étant une région des Pays-Bas au passage). Nous avons fait notre première randonnée du voyage. 23km, 600m de dénivelé en plein soleil, la remise en jambe fut rude, mais ça en valait clairement la peine. Nous avons pu nous baigner sur l’une des nombreuses plages qui donnent son nom à la région. Le sable de cet endroit est réellement doré, plutôt grossier mais avec une magnifique couleur or. On reparle de la baignade… Clairement, ce n’est pas comme à Tahiti et ses 29°C, l’eau est froide. On va dire que c’est comme dans les Landes. Mais après 4h de marche, ça faisait quand même du bien. Le lendemain, nous avons fait un tour en kayak de mer. C’était vraiment sympa de voir une autre partie du parc. Nous avons vu nos premières otaries.

Tuhuroa/Farewell Spit

Nous avons continué notre voyage vers le point le plus au Nord de l’île du Sud. En arrivant le soir, nous sommes partis voir le coucher de soleil sur « la plus belle plage » du monde, Wharariki Beach. Je ne sais pas si c’est la plus belle du monde parce que je ne les ai pas tout vu mais elle est vraiment magnifique. Le sable est incroyable, on dirait de la cendre super fin et légèrement gris. Nous avons vu une colonie d’otarie avec plein de bébés, trop mignon bien sûr. Je n’ai pas grand chose à vous dire sur cet endroit, c’était juste beau et reposant.

Le lendemain, nous sommes allés nous promener sur l’isthme. Il fait 35km de long, seul les 4 premiers kilomètres sont accessibles au public. Le reste est une zone de protection pour les oiseaux marins. Il y a au bout de l’isthme une grande colonie de fous de Bassan. Nous avons commencé par la partie Est, marée basse, plein d’oiseaux, énormément de coquillages brisés et des algues. C’était vraiment sympa de pouvoir s’approcher des oiseaux. Puis nous avons traversé l’isthme et là, un champs de dunes. On ne s’attendait pas à ce que les deux côtés soient si différents. D’un côté une baie calme et de l’autre l’océan avec plein de vagues et les embruns. C’était juste magnifique. Du côté Ouest, nous avons croisé seulement deux personnes. C’était magnifique et on était seul au monde.

La partie Nord de l’île du Sud est vraiment magnifique avec une grande variété de paysage. Mais elle est méconnue. Nous étions au mois de février, soit pendant la saison touristique et il n’y avait quasiment personne. Tant mieux pour nous! On se retrouve la prochaine fois, pour parler du centre de l’île.

Bon vent !!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s